Big data et méthodes mixtes en santé publique: exemple d’application à travers la coopération médecins généralistes et néphrologues dans les parcours de soins de malades rénaux chroniques

Si la santé publique a toujours représenté un terrain propice au développement des méthodes mixtes, l’émergence et la démocratisation progressive des Big Data en santé posent de nouveaux questionnements méthodologiques. Inédites par leur précision et représentativité, ces données de remboursement de consommation de soins d’échelle individuelle (le Système National des Données de Santé en France) ont à elles seules un potentiel majeur en recherche en santé publique. Cependant, la réflexion sur leur intérêt, leur place et leur utilisation dans l’espace des méthodes mixtes est encore à explorer : qu’apportent-elles aux recherches qualitatives ? comment ces données sont-elles utilisées avec les données qualitatives ? de quelle(s) manière(s) et pour quelles finalités ? Nous proposerons ici des éléments de réflexion en prenant pour appui l’étude des parcours de soins des malades rénaux chroniques. Nous nous attacherons plus particulièrement à la compréhension de la collaboration médecin généraliste-néphrologues dans le prise en charge qui précède le traitement de suppléance des reins, initié en urgence pour un tiers des malades. Nous utiliserons le cadre théorique de la « captation » (Bergeron et Castel, 2010), en faisant l’hypothèse que médecins généralistes et néphrologues partagent une forme d’engagement « captant » sur la maîtrise de la stratégie thérapeutique et ceci, comme observé dans d’autres contextes de soins, installe une compétition sur le suivi et perturbe le parcours de soins. En croisant les données de prescription et de consommation de soins d’une cohorte de malades rénaux chroniques et les discours d’une population de médecins généralistes et de néphrologues, nous déterminerons, tout d’abord, les formes d’engagements de ces deux professionnels de santé. Nous analyserons ensuite comment celles-ci se rencontrent et façonnent les parcours. Enfin, nous relèverons et discuterons les défis méthodologiques associés à cet usage conjoint de données disparates mais complémentaires pour la compréhension de ces parcours.
juin 10 @ 18:00
18:00 — 18:30 (30′)

Amphithéâtre Rondelet

RAFFRAY Maxime | Santé publique EHESP Université de RENNES

Copyright 2020 MY WAY EVENT